A propósito de ѲѬӜ Layanna Sativa Artworks ӜѬѲ

Selon l’œuvre présentée, un tableau, une sculpture, une musique ou que sais-je encore, nous « humains » ne sommes jamais indifférents.J'aurai du naître dans les prairies, là où les vents soufflent librement et où rien n'arrête la lumière du soleil, là où il n'y a pas de barrières…Mais je suis née dans un monde entouré de barrières qui empêche d'avancer et de vivre librement, là où tout est contrôlé, calculé et où tout est fait pour vous empêcher d'être soi-même.

J'ai choisis les combats qui ont de l'importance, pas ceux qui n'en ont pas et j’ai choisis l’art pour pouvoir m’exprimer librement.

Nous vivons en égoïstes en pensant que sur ce monde, il n'y a que nous, que ce monde n'a été fait que pour nous, qu'il nous appartient en totalité, alors qu'il nous a simplement été prêté afin que nous puissions y vivre. Nous ne sommes que les locataires de ce monde. Nous n'en sommes pas les propriétaires mais malgré tout l'homme passe son temps à le détruire sans penser à l’avenir, mon but est de changer sa vision des choses, de le mettre face à la réalité actuelle et future.

Pour moi, dessiner est une thérapie, un besoin vital, c'est comme respirer c'est fondamental.

C'est la seule chose qui me raccroche à ce monde et qui me permet de souffler. Ce qui m’inspire devant une toile blanche, c’est d’abord le côté surréaliste des choses, ce sont donc mes états d’âme, mes émotions, en fait c’est bel et bien cela qui m’inspirent avant tout. Mes œuvres sont donc créées en fonction de mes émotions ressenties au moment présent, mais également celles du passé. Il m’arrive aussi de me laisser guider au son de la musique. Les formes, les couleurs jaillissent de façon spontanée, et bientôt je rentre dans une sorte de transe avec le support, ma main est comme guidée par une force mystique.

La peinture, le dessin, la musique, la sculpture ; depuis toute petite l'art fait partie de ma vie.

Je m'inspire de ce qui m'entoure des médias, des faits historiques, en passant par la nature, l’anatomie, l’univers ou encore l'architecture. La création est très vraisemblablement un besoin inné et vital chez l’homme.

Le malheur, c’est que l’homme a aussi souvent besoin de détruire.

C’est ce qui fait tout son paradoxe et son charme…

Je ne crée pas pour vivre, je vis pour créer, le sens du détail et la qualité du dessin est primordiale.

Mes œuvres se basent souvent sur le même sujet, la destruction, le côté lugubre et apocalyptique, peut être un phénomène relativement fort de notre génération ou plus rien ne choque personne.

Ou il faut être incisif et perspicace pour espérer pouvoir toucher les gens. La terreur, la torture, la dictature ,les injustices , l'hybridation , la destruction de l'homme par l'homme , la revolution sont mes sujets favoris.

Les émotions sont souvent perçues comme un signe de faiblesse car elles s'expriment brusquement et ont tendance à échapper à notre contrôle, à tort, car elles peuvent être un formidable stimulant pour notre cerveau et notre créativité.

On ne peut pas vivre sans le frisson du danger ou sans celui du plaisir.

Le bonheur que procurent des mots doux murmurés à notre oreille ou la peine ressentie à la mort d'un proche , chacunes de ses emotions font ce que nous sommes et je suis ce que je suis.

A prendre ou à laisserhttp://layannasativa.wix.com/book

Últimos comentarios

CYRILLE

genial


11/12/2013
rojas policastro

hermoso estilo felicitaciones


09/26/2013
JeFF

C'est toujours bon de se rafraichir la mémoire ... bon travail continue ..... JeFF


07/22/2013